Saint-Joseph 97480 , Réunion
0692 179 144
maxims.autoecole480@gmail.com

Les enjeux de la formation

"Pour que la conduite soit toujours un plaisir"

Le permis de conduire de la catégorie B est requis pour : un quadricycle à moteur ; un véhicule automobile dont la MMA* n’excède pas 3.500 kg, conçu et construit pour le transport de maximum 8 passagers, outre le conducteur. A ces véhicules peut être attelée une remorque dont la MMA* n’excède pas 750 kg.Le permis B permet de conduire une voiture. Avec une formation complémentaire ou par équivalence, il peut aussi permettre de conduire d’autres véhicules. Vous pourrez également atteler à votre véhicule une remorque dont le PTAC est inférieur ou égal à 750 kg. Pour les remorques et caravanes de plus de 750 kg, le permis B suffit toujours sous réserve que la somme des PTAC de l’ensemble (cumul du véhicule tracteur et de la remorque) ne dépasse pas 3 500 kg. Le permis B permet également de conduire un véhicule agricole ou forestier dont la vitesse ne dépasse pas 40 km/h. Les conditions d’accès au permis B en formation traditionnelle. 16 ans minimum à l’inscription à l’auto-école 17 ans minimum au passage de l’examen théorique 18 ans minimum au passage de l’examen pratique Avoir obtenu l’ASSR 2 ou l’ASR si vous êtes né à partir du 1er janvier 1988 et que c’est la 1ère catégorie de permis que vous passez Le code depuis moins de 5 ans au passage de l’examen 20 heures de leçons de conduite minimum au passage de l’examen. Une évaluation de départ, obligatoire, doit avoir lieu préalablement à la formation non comprise dans un forfait ou une formule.

 

                                      LES ENJEUX DE LA FORMATION B / A2 / A1 / AM

 

L’automobile s’est progressivement imposée dans les pays développés comme le principal mode de transport pour la circulation des individus et des marchandises. Elle a révolutionné le transport et a entraîné de profonds changements sociaux, en particulier dans le rapport des individus à l’espace.

À la fois moyen de distinction sociale et instrument de loisir, l’automobile occupe une place éminente dans le mode de vie contemporain.

L’automobile est une arme potentielle qui lorsqu’elle est manipulée par des conducteurs alcoolisés, inconscients ivres de vitesse et de fun, qui détruit définitivement des familles entières.

Afin de réduire ces risques accrus des efforts sont engagés par les pouvoirs publics, notamment par le renforcement de l’éducation et de la formation.

La formation à la conduite a pour objectif d’amener le conducteur débutant à la maîtrise de compétences en termes de savoir-être, savoirs, savoir-faire et savoir-devenir.

Le REMC, Référentiel pour l’Éducation à une Mobilité Citoyenne, se présente comme un programme de formation par compétence dont l’apprentissage se fait directement au volant.

 

Le REMC distingue 4 compétences globales.

1 – Maîtriser le maniement du véhicule dans un trafic faible ou nul.

2 – Appréhender la route et circuler dans des conditions normales.

3 – Circuler dans des conditions difficiles et partager la route avec les autres usagers.

4 – Pratiquer une conduite autonome, sûre et économique.

 

 

La formation pratique se déroule sur un schéma de progressivité dans les exercices et de progressivité de terrain. Vous serez amené(e) à conduire dans des situations les plus diverses possibles (ville, campagne, voie rapide, nuit pour les leçons prises en hier).

Lorsque l’ensemble des compétences requises sera validé, votre formateur pourra alors vous proposer un bilan de compétences (examen blanc) d’une durée de 35 mn avec un débriefing de 30mn.

Une fois l’examen blanc validé, l’auto-école pourra vous présenter à l’épreuve pratique du permis de conduire

EXAMEN PRATIQUE

Évaluation des compétences par l’expert dure 32 minutes sur un parcours qui comporte des passages en et hors agglomération. Il vérifiera votre capacité à déceler les changements de contexte sur la route et à vous y adapter. Il faudra également lui monter que vous avez conscience des risque grâce à votre conduite en toute sécurité.

 

 

Cet examen est noté sur 31 points. Pour être admis il faut obtenir au minimum 20 points et ne pas commettre de faute éliminatoire. En savoir plus

Ils sont téléchargeables sur le site internet du ministère https://www.securite-routiere.gouv.fr/resultats-du-permis-de-conduire dans un délai de 48 heures suivant votre passage.

 

                                                                        DÉROULEMENT DE LA FORMATION

 

L’évaluation de départ

Une évaluation de départ, obligatoire, doit avoir lieu préalablement à la formation.

Il s’agit pour l’auto-école d’évaluer le volume d’heures prévisionnel de votre formation pratique en fonction de vos connaissances théoriques et de vos aptitudes pratiques.

Le nombre d’heures pourra varier en fonction de votre implication, de la régularité de votre travail et de votre rythme d’apprentissage.

Le nombre d’heures de leçons de conduite ne pourra pas être inférieur à 20. Il s’agit d’un minimum réglementaire. Le volume moyen généralement constaté en formation traditionnelle se situe autour de 35 heures.

Cette évaluation peut avoir lieu de deux façons :

En voiture : le formateur vous questionne et vous fait réaliser des exercices pratiques pour apprécier vos aptitudes. Il peut également utiliser l’application MyEval de Codes Rousseau : il s’aidera alors de 6 exercices sur tablette pour tester vos facultés plus difficiles à mesurer en voiture.

Sur ordinateur ou tablette : le logiciel Easy évaluation de Codes Rousseau permet de tester en 20 exercices les 12 facultés cognitives propres à la conduite pour évaluer scientifiquement vos aptitudes. En savoir plus

La formation théorique préalable au passage du permis voiture

L’épreuve du code de la route ou Epreuve Théorique Générale (E.T.G.) n’est pas une simple interrogation sur la signalisation et les règles de conduite mais vise à aiguiser la prise de conscience des risques en conduisant. Vous devrez analyser les situations de conduite pour mieux adapter votre comportement sur la route.

Il n’y a pas d’obligation minimum en termes de volume horaire pour la formation théorique, vous pourrez commencer à suivre des cours théoriques dès votre inscription à l’auto-école.

Pour rappel, vous devez avoir 17 ans pour passer le code en formation classique.

PRÉPARATION DU CODE

Pour bien se préparer à l’examen du code de la route, il n’y a pas de recette miracle, il faut travailler !

Formez-vous et suivez des cours, en ligne et à l’auto-école !

En mai 2016, les questions de l’examen du code de la route ont été totalement modifiées.

Parmi les nouvelles questions, 10 thèmes sont référencés (la circulation routière, le conducteur, la route, les autres usagers, les notions diverses, les premiers secours, prendre et quitter le véhicule, la mécanique et les équipements, la sécurité du passager et du véhicule, l’environnement).

Les tests dans Pass Rousseau, ce sont 2400 questions réparties en 120 séries.

De quoi réviser sérieusement ! Toutes les corrections sont commentées par des professionnels de la conduite, et une messagerie intégrée vous permet de contacter votre formateur à l’auto-école en cas de doute. En savoir plus 

Faites aussi des séries à l’auto-école en présence de votre enseignant. Il vous proposera des tests exclusifs, et vous bénéficierez de conseils personnalisés. Le meilleur moyen pour progresser rapidement ! En savoir plus

Avant de pouvoir passer l’examen théorique, il vous est demandé de réaliser que ça soit en salle de code ou en ligne 35 points minimum sur 4 examens blancs pour remplir les critères d’examen.

L’examen théorique

VOUS AVEZ DEUX SOLUTIONS :

Soit votre auto-école vous accompagne dans la démarche d’inscription et réservera votre session dans le centre d’examen le plus approprié.

Sois-vous choisissez vous-même votre centre d’examen et vous vous inscrivez en ligne, en réservant votre session d’examen à la date et à l’heure de votre choix.

Pour vous inscrire il faudra vous s’acquitter d’une redevance de 30€TTC. Une fois inscrit, vous obtiendrez votre convocation à imprimer et à présenter le jour de l’épreuve.

Il s’agit d’une séance au cours de laquelle le candidat est soumis, sur tablettes individuelles, à un test de 40 questions à choix multiples.

A la fin de la série, vos réponses sont directement envoyées au Ministère de l’Intérieur pour traitement. Vous devez obtenir au moins 35 sur 40 pour être reçu à l’examen.

 

 

                                                                                DÉROULEMENT DE LA FORMATION

                                                       AUX CATÉGORIES « A1 ET A2 » DU PERMIS DE CONDUIRE

 

Les enjeux de la formation à la conduite

La dimension sociale de l’usage de la motocyclette, au même titre que l’automobile, se développe fortement.

Au-delà du plaisir de conduire et des loisirs, il devient aussi un outil pratique de déplacement pour les études, le travail, etc.

Les conducteurs de motocyclettes sont largement sur-exposés pour ce qui est du risque routier.

L’effort de renforcement de l’éducation et de la formation à la conduite de ce type de véhicule doit donc être poursuivi.

L’objectif général de la formation est d’amener tout conducteur à la maîtrise de compétences en termes de savoirs, savoir-être, savoir-faire, et savoir-devenir.

Apprendre à conduire une motocyclette est une démarche éducative et exigeante.

Durant votre formation un livret va vous guider dans votre progression avec l’aide de votre formateur, enseignant diplômé de la sécurité routière.

 

Le déroulement de la formation

La conduite d’une motocyclette présente de réelles spécificités qu’il faut être en mesure de maîtriser correctement.

Ce programme se veut une vue d’ensemble, aussi exhaustive que possible, des compétences théoriques et pratiques qu’un conducteur de motocyclette responsable et autonome doit acquérir pour ne pas mettre sa sécurité et celle des autres en danger.

Jusqu’alors les candidats souhaitant obtenir le permis moto (catégories A1 et A2) préparaient et passaient le même examen du Code de la route que les automobilistes. Avec la réforme moto (mars 2020), une épreuve théorique spécifique (ETM pour Épreuve Théorique Moto), plus axée sur la pratique du deux-roues et de ses dangers, a vu le jour pour mieux former les futurs motards.En savoir plus

Au travers de ce programme, avec l’aide de votre formateur, vous allez apprendre et comprendre les règles du code de la route (notamment celles qui concernent plus spécifiquement le type de véhicule que vous apprenez à conduire) mais aussi apprendre et comprendre le rôle de l’équipement du motard, les moyens de maîtriser la conduite d’une motocyclette à allure faible et soutenue, la nécessité de partager la route en bonne intelligence avec les autres usagers et d’adopter des comportements de conduite citoyens et responsables, la nécessité de la prise de conscience des risques et des limites propres à sa conduite et à celle des autres conducteurs.

Ce programme vous permet également de pratiquer l’auto-évaluation de vos analyses, décisions, actions et choix de conduite.

Votre formateur est à vos côtés pour vous guider et vous conseiller.

 Afin de disposer de repères, quatre grilles de progression accompagnent l’élève dans l’acquisition des compétences indispensables pour la conduite d’une motocyclette.

Ces grilles détaillent, pour chaque sous-compétence associée, les savoirs comportementaux, techniques et environnementaux dont doit disposer l’élève conducteur au fur et à mesure de son évolution.

Pour chaque sous-compétence associée, des évaluations mises en place par votre formateur, qui vous en précisera les critères et les conditions de réussite, sont prévues. Il vous sera possible ainsi de mesurer votre réussite ou d’apprécier les éléments à faire progresser.

De plus, pour chacune des sous-compétences associées qui impliquent la conscience que vous aurez de vos capacités, de vos motivations et de vos limites, des auto-évaluations sont à votre disposition au sein de chacune des quatre grilles.

Lorsque l’ensemble des compétences requises sera validé, votre formateur pourra alors vous présenter aux épreuves du permis de conduire.

Comment se déroule l’examen ?

L’épreuve pratique de l’examen du permis de conduire des catégories A1 et A2 comporte deux phases :

  • la première : hors circulation.  En savoir plus
  • la seconde : en circulation.

Ces deux phases de l’épreuve pratique sont évaluées par un expert : l’inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière.

L’évaluation de l’expert est basée sur des textes réglementaires et instructions précises qui en fixent les modalités.

L’épreuve hors circulation constitue une admissibilité pour l’épreuve en circulation.

L’objectif de cette épreuve est d’évaluer le niveau des savoirs et savoir-faire que vous avez acquis : code de la route, sécurité et signalisation routières, équilibre et stabilité, connaissance et emploi des accessoires et commandes du véhicule, freinage, etc.

L’objectif de l’épreuve en circulation est d’évaluer le niveau des connaissances, des compétences techniques et comportementales que vous avez acquises pour circuler en toute sécurité.

Cette épreuve se déroule dans un environnement varié :

  • emprunter des routes droites, négocier des virages ;
  • changer de direction, franchir des intersections, utiliser des voies d’accélération et de décélération ;
  • réaliser un parcours empruntant des voies à caractère urbain, routier et/ou autoroutier ;
  • dépasser et croiser des véhicules ;
  • quitter un emplacement de stationnement, repartir après un arrêt ;
  • prendre les précautions nécessaires avant de descendre du véhicule.

 

L’inspecteur évalue les compétences nécessaires qui doit  acquises pour une conduite en sécurité.

À l’issue de l’épreuve, l’expert retranscrit de façon formelle ce bilan de compétences dans une grille d’évaluation.

                                                               

DÉROULEMENT DE LA FORMATION

 

                                                                                À LA CATÉGORIE « AM » DU PERMIS DE CONDUIRE

 

Définition

Un cyclomoteur est caractérisé par une cylindrée inférieure ou égale à 50 cm3 (4kW pour les cyclomoteurs électriques) et une vitesse maximale égale à 45 km/h.

Le permis AM est obligatoire pour conduire un deux-roues dès 14 ans.

Déroulement

Il faut avoir obtenu l’ASSR (Attestation Scolaire de Sécurité Routière) de niveau 1 ou 2 ou l’ASR pour suivre une formation pratique de 8 heures au moins assurée par une auto-école ou une association socio-éducative.

À l’issue de la formation pratique, l’établissement délivre un Brevet de Sécurité Routière : il correspond à la catégorie AM du permis de conduire.

Elle comprend cinq séquences théoriques et pratiques au cours desquelles vous allez travailler sur des connaissances et des compétences avec l’aide de votre enseignant de la conduite et de la sécurité routière.

Si vous êtes mineur, au moins l’un de vos parents ou votre représentant légal est présent lors de la dernière séquence de la formation (Séquence 5).

La durée de la formation à la conduite des Séquences 2 et 5 est de 6 heures au moins.

Tout dépassement de la durée totale de 8 h minimum requiert l’accord express de l’élève, de l’un de ses parents au moins ou de son représentant légal, s’il est mineur.

  • Vous devez renseigner le « Questionnaire préalable à la formation » figurant dans ce livret. En savoir plus
  • Être en possession de votre livret pendant toute la durée de votre formation
  • Se munir obligatoirement des équipements réglementaires. En savoir plus 

La formation pratique se compose de trois phases :

  • Séquence 1. Échanges sur les représentations individuelles autour de la conduite.
    Durée : 30 minutes
  • Séquence 2. Formation à la conduite hors circulation. Durée minimale : 1 heure
  • Séquence 3. Code de la route. Durée : 30 minutes
  • Séquence 4. Formation à la conduite sur les voies ouvertes à la circulation publique.

Durée minimale : 3 heures

  • Séquence 5. Sensibilisation aux risques. Durée minimale : 1 heure

Avec le permis AM option cyclo. On peut :

  • conduire un cyclomoteur d’une cylindrée limitée à 50 cm3 et la vitesse à 45 km/h,
  • conduire un quadricycle léger à moteur (catégorie L6e : cylindrée maxi à 50 cm3, vitesse 45 km/h).

Pour aller plus loin ⇓

BIEN S'ÉQUIPER POUR CONDUIRE UN SCOOTER
SITE DE L'ASSOCIATION ATTITUDE PRÉVENTION SUR LES DEUX-ROUES